Les fondements de la pensée taoïste

taoïste

« La clé nous permettant de trouver un juste équilibre dans notre vie moderne est la simplicité » Sogyal Rinpoché.

Je vais dons essayer d’expliquer simplement cette philosophie.

  YIN- YANG :

            En Chine, plus de 2000 ans avant notre ère, l’observation minutieuse de toutes les manifestations de la vie sur Terre et dans le ciel a permis à l’homme de poser les fondements de la philosophie chinoise.

              Il a ainsi observé que le jour et la nuit  se présentent en alternance, la lumière ne se définit qu’en regard à l’ombre, le froid du chaud, le silence du bruit… Il constate donc qu’il y a toujours un rapport d’oppositions complémentaires entre les phénomènes naturels.

 D’où la classification des phénomènes selon les termes Yin et Yang :

Exemples :

           YIN  : la terre, la lune, le sombre, la nuit, le féminin, le froid, l’humidité, l’eau, l’hiver, le froid, la lourdeur, la passivité, la lenteur, le repos, l’inspiration. 

           YANG : Le ciel, le soleil, le lumineux, le jour, le masculin, la chaleur, la sécheresse, le feu, l’été, l’activité, la légèreté, la rapidité, le mouvement, l’expiration

                                                            Le symbole du taï-chi :  

Yin-Yang

    Il est rond, ce qui symbolise le changement permanent, tout change tout le temps.   Ce symbole montre l’équilibre parfait entre le yin et le yang

Le concept du yin et du yang prend vie dans le quotidien. Ainsi, essayer dans nos vies d’harmoniser, d’équilibrer en nous ce yin et ce yang ; je m’active-je me repose, je parle- j’écoute, j’expire – j’inspire, je donne- je reçois…

   LES 5 éléments :

            Les chinois ont mis également en place un autre mode de classification des phénomènes, les 5 éléments :

Le Bois : il se réfère au printemps, et correspond à la colère, au foie, à la  vésicule biliaire, aux tendons, aux muscles, aux yeux, à la vue, au vert, à la saveur acide, à l’action de marcher.

Le Feu : il est associé à l’été , à la joie, au cœur, à l’intestin grêle, aux  artères, au sang, à la langue, à la parole, au rouge, à la saveur amer, à l’action de regarder avec concentration

         Le Métal : Il correspond à l’automne, à  la tristesse, au poumon, au gros intestin, à la peau, aux poils, au nez, à l’ odorat et au toucher, au blanc, à la saveur piquante, à la position  couchée.

            L’eau : Il correspond à l’hiver, à la peur, aux reins, à la vessie, à la moelle, aux os, aux cheveux, aux oreilles, à l’ouïe, au noir, à la saveur salé, à la position  debout.

            La Terre : C’est le centre, correspond à l’intersaison, à la réflexion, à l’estomac, à la  rate-pancréas, à la chair, aux muqueuses, à la bouche, au goût, au jaune, à la saveur doux-sucré, à la position  assise.